Todoroki, la vallée cachée dans Tokyo

Tokyo est une ville fascinante pour bien des personnes, et chacun possède les raisons de son émoi.

Ce que j’y trouve de fascinant c’est cette capacité à être multiforme, à porter tant de masques différents. On ne sait jamais à quoi s’attendre lorsque l’on part explorer la ville. L’aventure est littéralement au coin de la rue.

Todoroki en est un exemple assez patent. Situé dans l’arrondissement de Setagaya, cette vallée vous permet en quelques instants de plonger dans un environnement auquel il est difficile de s’attendre en plein Tokyo.

laurent ibanez derriere la colline vallee todoroki escaliers

Todoroki un retour à la fraîcheur :

La station Todoroki se situe à quelques encablures à peine de la vallée. Lorsqu’on y arrive en cette après midi naissante de Juillet, la chaleur est à son paroxysme et l’humidité ne nous fait pas quartier.

C’est donc avec une certaine fébrilité que l’on dévale le petit escalier qui nous conduit en contrebas de la vallée, près de la rivière, à l’ombre bienvenue d’une végétation luxuriante.

Il est tout de suite surprenant de voir comment ce simple mur de nature atténue les bruits de Tokyo l’infatigable. En quelques instants nous voilà transportés ailleurs, et très vite on oublie notre réelle situation géographique.

La vallée est traversée du nord au sud par la rivière Yazawa qui, au fil des siècles, a sculpté la vallée qui nous surplombe.

laurent ibanez derriere la colline vallee todoroki riviere

Une ballade au fil de l’eau :

Lorsque l’on se retrouve entouré de végétation, notre perception du monde semble affectée. La luminosité diminue, les sons s’apaisent, le temps même paraît s’octroyer une pause, s’écoulant au rythme plus serein de la rivière Yazawa.

C’est donc d’un pas plus léger que l’on commence à suivre ce fil que la rivière dessine en la vallée.

L’avantage de se balader en pleine semaine c’est que les gens se font plus rares. On croise cependant quelques marcheurs souvent en couple.

Les points de vues sont multiples, et de petits temples jalonnent l’itinéraire.

La balade n’est pas longue aussi, si l’on veut y goûter pleinement, nous devons en prendre la mesure et attarder notre pas.

laurent ibanez derriere la colline vallee todoroki nature

A l’issue de la vallée :

A mesure que l’on avance dans Todoroki, la nature se fait moins présente et nous laisse comprendre que sous peu la ville reprendra ses droits.

La balade se conclut sur le temple Todoroki fudo. L’endroit est calme et permet de se poser afin de contempler les lieux et de prolonger un peu l’instant. C’est le propre des belles choses, même lorsqu’elles disparaissent, elles continuent encore à nous accompagner s’estompant avec douceur.

laurent ibanez derriere la colline vallee todoroki fudo temple

Ne partez pas tout de suite :

Beaucoup de personnes ont tendance à conclure ici leur balade et c’est bien dommage. En effet je vous conseille de continuer à l’ouest de la vallée car plusieurs jolies choses vous y attendent.

Il y en effet un joli jardin japonais tout en dénivelé. On peut y pénétrer gratuitement, en faire “l’ascension” pour aboutir sur une petite maison traditionnelle où il est possible de se reposer quelques instants tout en buvant un thé offert par le maître des lieux. Un petit espace vert jouxtant la maison offre aussi un beau point de vue sur la ville en contrebas.

 

Il vous est aussi possible de voir (et de gravir) un Kofun (indiqué à partir de la vallée). Les Kofuns sont des tertres qui servaient il y a longtemps de tombeaux aux personnages importants. On en trouve beaucoup dans le Kansai et j’avoue que je ne savais pas qu’il y en avait dans Tokyo. L’endroit est entouré d’habitations et donne sur un terrain de sport. Les rares explications sont en japonais mais des dessins nous permettent de comprendre ce qui se trouve à l’intérieur.

laurent ibanez derriere la colline vallee todoroki kofun

Todoroki n’est clairement pas l’endroit le plus incroyable de la capitale, mais il est certain que sa simple existence contribue pleinement à l’identité multiple qu’arbore Tokyo et qui me fait tant l’aimer.

Advertisements

10 thoughts on “Todoroki, la vallée cachée dans Tokyo

  1. Bonjour
    J’inscrit cette vallée au programme de mon prochain séjour à Tokyo : ça changera de Shibuya et autres quartiers trépidants.
    Merci pour cette invitation.

    Liked by 1 person

  2. Ton blog regorge toujours autant de pépites à découvrir! Ayant été à Tokyo j’ai ressenti la même chose en y allant à savoir cette diversité, autant de surprises à chaque coin de rue! Je ne connaissais pas Todoroki mais contente de l’avoir découverte à travers ton blog 😊
    Une mistouflette voyageuse

    Liked by 1 person

    1. Merci beaucoup pour se message ça fait plaisir. Le Japon est vraiment un pays incroyable. c’est toujours un plaisir de le découvrir et de le partager.
      Je prépare quelque chose de spécial pour le prochain article.

      Liked by 1 person

  3. J’aime le contenu et j’irai volontiers découvrir le site en question lors d’un prochain voyage mais pour le style, on pourrait y gagner à… calmer un peu le jeu…

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s