Kobo-san, Un marché aux puces pas comme les autres.

Jump to the english Version

“Tu fais quoi le 21 ?” me demande Jien.

Le 21 avait beau être à moins d’une semaine, mon incapacité totale à prévoir au delà de 48 heures rendit ma réponse pour le moins hésitante.

“Je ne sais pas trop …” sentant cependant que derrière cette question se cachait certainement une proposition intéressante, je m’empressais d’ajouter : “mais je dois certainement être libre !”.

“Très bien car chaque 21 à Kyoto il y a un marché qui pourrait t’intéresser.”

Le rendez vous était pris.

C’est bon de marcher sans savoir où l’on va !

Jien m’avait prévenu il est préférable d’être matinal pour ce marché. Ainsi nous nous réveillons vers 7 heures pour être sur place une heure plus tard.

Nous marchons une quinzaine de minutes depuis la gare de Kyoto. La marche est agréable et nous amène dans un petit quartier résidentiel ou déjà devant quelques maisons, nous pouvons apercevoir quelques étals.

kobo-san market approche du marché

les abords du marché.

La manie du recyclage :

Il n’est pas rare au japon de tomber sur des marchés aux puces lorsque l’on se balade en ville. Cette forme de recyclage y est très populaire. Il existe également beaucoup de recycle shop où l’on peut trouver des objets de seconde main pour vous et votre maison.
Certains de ces magasins sont même devenus très tendances et la frontière entre recyclage et boutique d’antiquaire est parfois ténue.

Un endroit étonnant :

En me rendant sur place je m’attendais donc à trouver un vaste espace ouvert remplit de stands proposant leurs lots de vieilles choses. Les abords du marché ne faisaient que renforcer ce sentiment.

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque que je compris que le marché se tenait en fait dans l’enceinte d’un temple (le temple Toji).

L’alliance de cet espace traditionnel et d’un marché aux puces m’avait déjà conquis.

Le temple Toji :

Tôji (東寺) signifie littéralement Temple de l’est. Il fût fondé au début de l’ère Heian juste après que Kyoto soit désignée capitale impériale à la fin du VIIIéme siècle.

kobo-san market toji temple

l’endroit est aussi un lieu de culte important.

Ce temple fut (reste?) un important centre du bouddhisme au Japon. Classé à l’UNESCO, l’endroit est aussi très connu pour sa pagode en bois dont les 57 mètres en font la plus haute du Japon.

Il est d’ailleurs intéressant de retourner visiter ce temple hors marché aux puces, sa configuration semble alors complètement nouvelle.

Le marché au puces de Kobo-san :

Il est vraiment énorme et s’étend sur toute la surface du temple Tôji. Il est facile d’y passer au moins deux heures en papillonnant d’un stand à l’autre (j’y resterais presque 4 heures).

kobo-san market objets

On y trouve de tout mais ce marché aux puces est vraiment orienté sur les antiquités. Que ce soit de vieux kimonos, Katana, meubles, objets de cultes, babioles en tous genres, tout y passe.

Les prix ne sont que rarement indiqués et il vous appartiendra de négocier.

L’endroit est vraiment charmant et constitue une vraie alternative à toutes les boutiques de souvenirs sans saveurs que l’on pourra trouver ailleurs à Kyoto.

kobo-san market objets2

Si vous êtes de passage c’est l’endroit idéal pour trouver un cadeau original pour vos amis.

La réutilisation de l’espace :

Lorsque je visite beaucoup de lieux historiques, je suis toujours un peu triste de me dire que ces endroits autrefois plein de vies, d’histoires et de personnes perdent finalement leurs sens premiers en devenant des « musées ». Ces lieux sont finalement victimes de leurs propre renommées.

kobo-san market tengu

Ici ce n’est pas le cas et c’est ce qui me plaît le plus. L’endroit à beau être classé héritage mondial, être un centre important du bouddhisme, il reste cependant un endroit « usuel » et rempli de monde.

Cela demeure un lieu de vie.

Entre marché aux puces et Matsuri :

Ce marché est vraiment à part car on y retrouve également tous ces petits stands liés à la restauration rapide que l’on peut trouver dans les Matsuris (fêtes traditionnelles japonaises). Il vous est donc possible de vous y restaurer tout en arpentant ses allées.

kobo-san market taiyaki

Des taiyaki pour le petit déjeuné !

D’ailleurs si vous y allez tôt le matin je vous conseille de ne pas prendre votre petit déjeuner et de goûter sur place ces plats qu’il sera difficile de trouver dans un restaurant japonais.

A quelle heure s’y rendre ?

La question mérite vraiment d’être posée dans ce cas particulier.

Le marché est supposé commencer avec le lever du soleil et il se termine autour de 16h30.

Je vous conseille cependant de vous y rendre le plus tôt possible car le temps passant son effervescence retombe petit à petit. Vers 14 heures j’avais l’impression que tout allait bientôt s’arrêter.

Ces endroits représentent tout ce qui fait l’âme de ce beau pays, je vous souhaite de pouvoir y goûter.

English version.

kobo-san market casques militaires

 

“What are you doing on the next 21st ?” Jien asks me.
21St.., even if it was close, I was absolutely unable to think beyond 48 hours. It made my answer bit hesitant.
“I have no idea …” I felt that behind this simple question was certainly an interesting proposal, soI added: “but I must be free, for sure !”.
“Perfect because every 21st in Kyoto there is a market that could interest you.”
Then appointment was taken.

Sometimes, It’s good to walk without a goal or a destination !

Jien had warned me it’s better to be there earlier. So we woke up around 7 am to be there an hour later.
We walked about 15 minutes from Kyoto station. The walk is pleasant and took us to a small residential area where we could see some stalls already in front of some houses.

kobo-san market approche du marché

The Recycling obession:

It is not rare in japan to find flea markets when we walk in the city. This form of recycling is very popular there. There is also a lot of recycle shop where you can find second hand items for you and for home.
Some of these shops are very trendy and the border between recycling and antique shop is very close.

An amazing place:

When I went there I expected to find a large open space with many shops offering their lots of vintage things. The market environment reinforced this feeling I had.
I was so surprised when I realized this market was actually inside the walls of a temple (the Toji temple).
This alliance of this traditional space and a flea market really subjucated me.

The Toji Temple:

Tôji () literally “Temple of the East”. Founded at the beginning of the Heian period just after Kyoto was designated imperial capital at the end of the 8th century.
This temple was an important Buddhism’s center in Japan. UNESCO Classified, the place is also famous for its wooden pagoda whose 57 meters make it the highest in Japan.
It’s interesting to visit again this temple without the flea market, the configuration seems completely new.

kobo-san market toji temple

The Kobosan flea market:

This market is very big and extends over all the surface of the Tôji temple. It’s easy to spend at least two hours from one shop to another (I stayed there for almost 4 hours).

kobo-san market objets


You can find everything but this flea market is really oriented on the antiques. Whether it’s old kimonos, Katana, furniture, objects of worship, baubles of all kinds.
Prices are rarely indicated and it will be up to you to negotiate with the salesman.
It’s very charming place and a real alternative to any souvenir shops without flavors that can be found elsewhere in Kyoto.

kobo-san market objets2


If you are in Kyoto this is the perfect place to find an original gift for your friends.

Keeping the place alive:

When I visit a lot of historical places, I am always a bit sad to think that these places once full of life, stories and people lost their primary meaning and became “museums.” These places are victims of their own fame.

kobo-san market tengu


Here in Kobo-san market, it’s not the case and it’s what I like the most. This place can be classified as world heritage, being an important Buddhism’s center, it’s still remain an “usual” place full of people.
It’s still a place where life goes on.

Between a flea market and a Matsuri:

This market is very special cause it also includes all these small fast-food shops you can found in Matsuris (traditional Japanese festivals). It’s possible to eat while checking all these interesting things.

kobo-san market taiyaki


If you go there early in the morning I advise you not to eat your breakfast at home and taste these dishes that will be hard to find in a Japanese restaurant.

What is the best time to go there ?

This question need to be asked in this particular case.
This market is supposed to start with the sunrise and it ends around 04:30pm.
I advise you to go there as soon as possible because the time passing its effervescence falls little by little. Around 2 pm I had the impression that everything would soon stop.

These places represent all the soul of this beautiful country, I wish you to be able to taste it one day

Advertisements

3 thoughts on “Kobo-san, Un marché aux puces pas comme les autres.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s