Le Japon, un empire de superstitions. (1ére partie)

Quand on doit écrire un article par semaine l’important c’est de toujours garder l’esprit alerte. En effet tout peut être une piste de réflexion pouvant au final mener à une bonne idée.Parfois il n’est pas besoin d’aller très loin pour trouver l’inspiration. Tout commence un matin, chemin faisant je longe un espace parking tout ce qu’il y a de plus banal au japon quand soudainement sa numérotation m’interpelle.

Écrite en chiffre arabe voici comment elle se présente : 1,2,3,5,6,7 etc.

Je sais pourquoi le chiffre 4 est omis mais je préfère m’inventer une histoire dans laquelle les japonais ne savent même pas compter jusqu’à 4. Après quelques minutes de réflexions, il me semble incroyable que cette superstition soit si forte qu’elle mène les japonais à ces extrêmes. Cela m’interpelle et c’est ainsi que je décide de consacrer une petite étude sur les superstitions japonaises.

Cet article n’est évidemment pas exhaustif. Il est le reflet de mes errances dans la culture japonaise. Je n’ai retenue que les superstitions qui me paraissaient intéressantes et/ou drôles. N’hésitez pas à contribuer à cet article dans les commentaires.

Superstitions et sombres présages :

Beaucoup de superstitions sont liées à la mort, la disparition ou encore la souffrance. On peut aisément comprendre pourquoi les japonais veulent tout faire pour éviter ces écueils.

Les superstitions liées aux chiffres :

Le chiffre 4 :

Cette superstition est assez connue des gens qui apprennent la langue.

superstitions japon chiffre 4

voila ce qui arrive quand on ne va pas à l’école.

Le 4 en japonais peut se prononcer de plusieurs manières yonn ou shi. Cette deuxième prononciation évoque clairement la mort puisque mourir en japonais se dit shinu (死ぬ). Ainsi il est assez fréquent de voir ce chiffre omis à plusieurs occasions. (dans les ascenseurs ou chambre d’hôpital par exemple) mais c’était la première fois que je voyais cela pour un parking.

Cela me fit de suite penser au chiffre 13 qui en occident peut être positif ou négatif. J’avais par exemple été stupéfait que l’empire state building ne comporte pas d’étage numéroté 13.

Le chiffre 9 :

Ce chiffre qui peut notamment se prononcer kou est aussi la prononciation du kanji 苦 relatif à la souffrance. Il sera donc fréquent que ce chiffre soit écarté dans les hôpitaux par exemple.

Les Yakudoshi ou âges malchanceux :

Issues de la tradition japonaise, les Yakudoshi sont des années néfastes pour les gens. Ces années ne sont pas les mêmes pour l’homme ou la femme.

Pour les hommes : les années 25,42 et 61 avec un pic de danger à la 42 éme année (on notera la présence du 4).

Pour les femmes : les années 19, 33, 37 avec une culminance sur la 33ème année.

superstitions japon mauvaise année

Il est donc conseillé aux personnes d’anticiper ces mauvaises passes. Cela prendra la forme de prières, de talisman à porter. En janvier il existe des cérémonies spéciales dans certains temples (Hachiman) pour protéger ceux qui entrent dans ces années délicates.

Je serais curieux de voir s’il existe une relation entre les contrats d’assurance vie contractés et l’entrée dans ces années pour le moins délicates.

Abandonner un peigne :

Il est possible de conjurer le mauvais sort en abandonnant un peigne (ou une pièce de monnaie) au croisement de routes où est vénéré le bodhisattva Jizô (protecteur des enfants).

superstitions japon peigne

un peigne pour un bonze, je doute qu’il goûte l’ironie de la situation.

Alors pourquoi classer cette superstition avec les chiffres me direz vous ?

Il s’avère que le mot peigne (櫛) se prononce Ku shi (les sons pour 4 et 9). Abandonner un peigne revient littéralement à laisser le malheur derrière soit.

Les superstitions autour de la nourriture et des aliments :

Planter ses baguettes dans son bol de riz :

C’est une des premières choses que l’on apprend au japon. Si planter ses baguettes pourrait nous apparaître pratique afin de les fixer, cette pratique renvoie également à la mort de la personne.

superstitions japon baguette dans riz

Pendant les funérailles, le rite bouddhiste prévoit qu’un bol de riz avec baguettes plantées dedans soit posé prêt de l’autel du défunt.

Se passer des aliments de baguettes à baguettes :

Je ne connaissais pas cette superstition et je l’ai apprise en commettant la bourde. Il y a quelques années des amis m’invitent à un barbecue. L’ambiance est détendue. Alors que je me sers, un ami s’approche avec la même intention. Voulant lui être agréable je lui tend alors avec les baguettes un champignon que je venais de prendre. Il se fixe et me dit gentiment : « on ne peut pas faire ça ».

superstitions japon baguette

Il m’en expliquera alors gentiment la raison.

Selon la tradition bouddhiste, les morts sont incinérés, puis leurs restes sont ramassés à la baguette et transmis à un membre de la famille qui les entrepose dans une urne.

La vertu protectrice du sel :

Le sel repousserait le mauvais sort. Ainsi il arrive assez fréquemment de voir à l’entrée d’un commerce de petits monticules de sels dans des coupelles. Ces dernières doivent certainement servir à repousser le mal et donc à garantir une certaine prospérité au commerce.

superstitions japon sel

Si vous faites attention vous verrez que cela est assez fréquent.

En discutant avec une amie japonaise celle-ci m’a expliqué qu’il y avait une autre hypothèse. Dans le temps les attelages étaient souvent tractés par des vaches, et ces dernières raffolent du sel. C’était donc aussi un stratagème pour attirer le client à l’échoppe.

La suite au prochain épisode :

J’avais prévu cet article en une seule partie, mais au fil de son écriture, j’ai remarqué qu’il avait pris des proportions telles qu’il devenait nécessaire de le scinder en deux parties. Dans la suite je vous réserve des superstitions nettement moins connues, ou chantages, et talismans ont la part belle.
En attendant n’hésitez pas à enrichir l’article avec vos propres connaissances.

Advertisements

7 thoughts on “Le Japon, un empire de superstitions. (1ére partie)

  1. Ce n’est pas une superstition mais je tiens quand meme a le faire partager.
    Sur la photo au niveau de “La vertu protectrice du sel” il y a un gros truc sur le cote gauche.
    Cela s’appel un 矢来 (Yarai),

    Celui-ci etait destine dans un premier temps a empecher les chiens, chats etc de faire pipi sur le mur des commercants et de facon general sur les maisons.

    De nos jours on peut aussi l’utilise pour empecher les voleurs de penetrer dans les maisons par infraction (via une fenetre).

    Voila, c’etait pour tout les gens qui se posaient la question de ce gros truc bizzare ^^.

    Tres bon blog!

    Liked by 1 person

  2. Ma soeur qui vit depuis un an au Japon m’a raconté que les japonais étaient effrayés par les esprits. Notamment, certains refusent d’entrer de nuit dans les sanctuaires car ceux-ci seraient hantés !

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s