Le Bonze Immolé.

Vous le savez un peu tous l’histoire du Vietnam n’a pas été très facile et leur passé récent à été émaillé d’une longue période guerrière.

Je l’évoquais déjà un petit peu dans Hochiminh la ville, le Vietnam a du se battre contre l’empire Français dans un premier temps puis contre les américains ensuite.

Cadre historique et politique :

Notre histoire se passe entre ces deux périodes. Nous sommes en juin 1963, les français se sont retirés en 1954, le Vietnam est coupé en deux, le nord aux mains des révolutionnaires communistes menés par hochiminh et le sud manipulé à distance par les américains qui ont mis au pouvoir le président Ngo Dinh Diem. Des élections devaient être organisées en 1956 pour la réunification du pays. Ces dernières ne sont pas organisées par peur du sud de voir le nord communiste gagner.

C’est le début de la guerre civile.

Ngo Dinh Diem de religion catholique mène le sud de manière autoritaire et martyrise les bouddhistes du sud Vietnam, les empêchant de suivre leur foi, emprisonnant des moines et détruisant des pagodes.

Le bouddhisme est profondément implanté dans la vie vietnamienne et ces incidents ne sont pas sans provoquer d’importants remous tant dans la société religieuse que civile.

repression-bonze-immole-hochiminh-vietnam

la répression illustrée au monument dédié à cet événement.

Les bouddhistes vietnamiens se sentant seuls face à ce pouvoir autoritaire, pensent qu’interpeller l’opinion publique internationale sera pour eux une solution à la crise qui les touche.

Ils préviennent alors les médias que le 11 juin 1963 une protestation bouddhiste aura lieu pas loin de l’ambassade du Cambodge. Cette information ne sera que peu prise au sérieux puisque seul le photographe américain Malcolm Brown (qui prendra le fameux cliché) et le journaliste David Halberstam du New-york time se rendent sur les lieux. (ils obtiendront d’ailleurs le prix Pulitzer pour la couverture de la crise au Sud Vietnam).

Le déroulement des faits :

Afin de frapper l’opinion publique, il est décidé qu’un des moines sera immolé en public afin de protester contre la répression que subit les bouddhistes au Vietnam.

C’est un vieux moine du nom de Thich Quang Duc qui est choisi pour être immolé.

Né en 1897 , il choisit la vie monastique à 7 ans. Il devient moine à 20 ans. Il participera également à la rénovation et à la construction de beaucoup de temples à travers le Vietnam. Il évoluera dans la hiérarchie bouddhiste vietnamienne.

Après avoir prié, le moine est amené en voiture (qui est devenue une relique depuis) sur le lieu choisi. Ce dernier se met alors en méditation profonde, ses confrères l’aspergent d’essence et l’enflamment.

Il est dit que le moine ne poussera aucun cri jusqu’au trépas.

Vietnam Monk

la fameuse photo.

Un camion de pompiers avait été envoyé et de jeunes moines se jetèrent sous ses roues pour stopper sa progression.

C’est à ce moment que Malcolm Brown prendra le fameux cliché qui fera le tour de la terre et alarmera l’opinion publique internationale.

Pour l’anecdote et comprendre un peu mieux la situation, la belle sœur du président parlera de barbecue pour évoquer cette affaire.

Les conséquences politiques de cet acte :

Le fameux cliché finit par atterrir sur le bureau de JF Kennedy qui prendra conscience du problème (plus vis à vis de l’opinion publique que par rapport à la situation des bouddhistes au Vietnam.)

kennedy

J.F Kennedy en poste au moment des faits.

Ironie de l’histoire c’est avec l’appui de la CIA qu’il fera organiser un putsch contre le président Ngo Dinh Diem mis en place par les États-Unis quelques années auparavant. Ce dernier sera finalement exécuté par les généraux putschistes. Doublement ironique quand on sait la fin que Kennedy connaîtra lui même, le Karma certainement.

Il s’en suivra une période d’instabilité politique dans le pays jusqu’à ce que le pouvoir soit accaparé par deux généraux (Nguyen Cao Ky et Nguyen Van Thieu) qui dirigeront le pays sous la tutelle américaine jusqu’à la chute de Saigon le 30 avril 1975.

Un monument commémoratif :

Sachez qu’il existe un monument commémoratif concernant le moine Thich Quang Duc à hochiminh. (Hô Chi Minh-Ville, 3e Arrondissement d’Hô-Chi-Minh-Ville, Hô Chi Minh, Vietnam). C’est d’ailleurs en trouvant cet endroit que j’ai redécouvert cette histoire. La photo m’était connue mais en toute honnêteté j’étais bien incapable d’en expliquer les tenants et les aboutissants.

fresque-bonze-immole-hochiminh-vietnam

détails du monument.

Je ne sais que trop penser de cette histoire, si ce n’est que des situations extrêmes sont susceptibles d’en générer de nouvelles en cascades.

Cette histoire est importante pour les vietnamiens et en tant qu’étranger, il me semble nécessaire de s’approprier une part de l’histoire du pays dans lequel on réside. Cela permet de faire tomber des barrières et de mieux comprendre l’environnement complexe dans lequel nous évoluons et où nous devenons peu à peu acteur.

Advertisements

8 thoughts on “Le Bonze Immolé.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s