Conjuguer avec la pluie à Ho Chi Minh

A Ho chi minh c’est simple il fait toujours chaud et humide. Avec un bon petit 30 ° en moyenne on s’y sent bien (si on exclu le très fort taux d’humidité).

La vie ici est marquée par une saison sèche ainsi qu’une saison des pluies. Pendant cette dernière, on comprend à quel point nous ne sommes pas maîtres de notre destin.

La saison des pluies s’étend de Mai à Octobre

Et quand il pleut, pendant un temps, l’effervescence de Saïgon cesse un peu. Il faut alors savoir faire avec.

La pluie arrive souvent en respectant un scénario particulier.

Il fait un peu moins chaud que d’habitude, le ciel est pourtant chargé, puis un vent soudain balaye la ville. C’est un messager fiable puisqu’immanquablement, en quelques instants, la pluie nous gratifie alors de sa présence.

C’est une expérience intéressante car elle nous force à accepter la situation. Les scooters s’arrêtent, s’équipent de leur cape de pluie et repartent, les marchands ambulants déploient des bâches de protection ou rangent rapidement leur matériel, les passants s’abritent et attendent que cela passe.

pluie-a-ho-chi-minh-motos

Sortir couvert, un maître mot.

Il est à noter que les habitants se laissent rarement surprendre. On peut souvent voir les scooters s’arrêter à l’avance, ou les marchands déployer leur bâche avant que la pluie ne tombe. C’est d’ailleurs un excellent indicateur auquel j’ai appris à me fier.

On ne sait jamais à l’avance combien de temps la pluie va durer. Cela peut aller de quelques minutes à plusieurs heures.

Après être resté bloqué plusieurs fois, j’ai pris l’habitude de toujours avoir un livre avec moi. Ainsi lorsqu’une pluie se fait plus longue que d’habitude je profite de cette “contrainte” pour me dégourdir l’esprit.

pluie-a-ho-chi-minh-en-attendant

En attendant.

La pluie est plus déterminante qu’il n’y paraît. Samedi soir dernier par exemple, nous prévoyions avec quelques amis, une sortie dans un restaurant du quartier. Une heure avant notre rendez vous, la pluie s’invite elle aussi. Le temps passe, mais elle s’obstine et gagne en intensité.

La rue s’est alors vidée, les restaurants ont commencé à fermer et nous avons du admettre que la soirée allait elle aussi devoir être reportée.

Et cela n’est pas grand chose, en comparaison de ce que l’on m’a raconté. On trouve facilement des vidéos sur internet montrant les rues de la ville transformées en véritables rivières.

La pluie nous apprend à lâcher prise, à laisser aller. Nous perdons certes le “contrôle” de nos vies pendant quelques temps, mais c’est alors une toute autre liberté que nous gagnons si nous savons profiter de ces moments.

“la pluie est le mot de passe de ceux qui ont le goût pour une certaine suspension du monde” Martin Page.

Advertisements

6 thoughts on “Conjuguer avec la pluie à Ho Chi Minh

  1. Encore un très bel article ! Merci : )
    J’en ai presque ressentis à la lecture le clapotis de la pluie sur mon anorak, et un immense sentiment d’apaisement. J’aime beaucoup la citation de fin. Bonne continuation !

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s