Avant de partir

Le visa est obtenu, le billet est réservé. Je suis à une semaine du départ.

Un peu de sentiment :

Je pars avec un aller simple un visa de trois mois et quelques pistes pour un emploi.

J’éprouve une multitude de sentiments contraires.

D’abord, une excitation intense. L’inconnue me stimule énormément. Comme je l’évoquais dans le billet pourquoi partir, la curiosité est chez moi un moteur puissant. Imaginer la somme de choses que je vais découvrir, apprendre, aimer ou détester me motive énormément.

Puis viennent les doutes, les peurs. Là, c’est ma zone de confort qui s’exprime. Vais-je réussir à m’adapter, à échanger ? À trouver un emploi ? Il faut savoir écouter ces questions, cela est normal et permet d’éviter pas mal de déconvenues. La subtilité se situe sur la place qu’il faut bien laisser à ces interrogations et à partir de quand deviennent-elles « paralysantes »?

je n’en suis pas à ma première expatriation mais j’avoue avoir toujours la même appréhension. cela doit peut-être ressembler au traque que ressentent les artistes avant de monter sur scène. Je la sais nécessaire, mais aussi ennemie dans ses retranchements.

luggage-anyone-1421148

La question revient souvent : “tu prends quoi pour partir ?” Les écoles sont multiples. L’expérience sera certainement déterminante dans l’option pour laquelle vous opterez.

Mais que faire lorsque l’on a peu ou pas voyagé ?

J’ai le souvenir d’être parti avec des sacs monstrueusement gros prévoyant au moins un change par jour et une multitude d’accessoires en poche. Encore une fois notre (pas si bonne) amie zone de confort se rappelle à nous.

Deux expériences m’ont beaucoup appris :

– on ne se sert jamais de tout ce qu’on prend et on se rend vite compte à quel point ce superflue peut être encombrant.

  • Après avoir égaré mon sac lors d’un voyage j’ai remarqué que finalement ce n’était pas si grave que cela, et que l’on s’en sortait sans.

Cela m’a amené à faire un sac toujours plus petit possible. J’ai réussi à voyager pendant deux mois en Chine avec un sac de 20 litres. Cependant, lorsque je compte me “poser” quelque part le calcul est un peu différent.

J’opterai en général pour un sac de 35 litres plus un petit sac à dos de 20 litres. La règle que je m’impose et de pouvoir rassembler mes affaires en une demi-journée maximum.

Que contient mon sac :

dans le sac de 35 litres :

  • 2 pantalons

  • 2 shorts

  • 2 paires de chaussures (dont une de rando)

  • 2 chemises

  • 4 T-shirts

  • 4 caleçons

  • 4 paires de chaussettes

  • 1 sac de couchage

  • 1 Trousse de toilette avec quelques médicaments

dans le sac de 20 litres (qui voyage avec moi) :

  • pc portable

  • Tablette

  • APN

  • livres (trop)

Tout cela peut sembler insuffisant, mais il ne s’agit en effet que d’un sac de départ. Une fois sur place vous aurez alors tout loisir pour trouver ce qui vous fait défaut. Souvenez-vous tout le nécessaire se trouve déjà sur place.

 

rear-view-1544381

Advertisements

2 thoughts on “Avant de partir

  1. Question pratique mais loin d’être anodine, je prends note pour mon prochain voyage. Merci pour ces éclairages : ) Bonne continuation, et bons voyages !!

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s